Fast-Food

Test : NieR : Automata

(SPOIL sur l’histoire)

12/20

 » Un jeu très sympathique, quoiqu’assez étrange qui vous fera suer dès le début si vous choisissez le mode extrême »

NieR : Automata


Plateformes : PlayStation 4 & Microsoft Windows
Studio : PlatinumGames
Genre : Action - RPG
Mode de jeu : Solo
Date de sortie : 23 février 2017

Trailer officiel

Let’s Play #1

(Attention Spoil concernant l’histoire dans cet article)

« La beauté dangereuse »

NieR_Automata-DEMO-120161128_20161222161045.jpg

         NieR : Automata ; un jeu qui ne vous voudra que du bien !
Innocente petite boîte de jeu accompagnée d’une héroïne cherchant à rendre sa gloire passée à l’humanité.
Effectivement, c’est important que je le précise parce qu’honnêtement, l’histoire commence en te balançant à bord d’un vaisseau (qui a du être volé aux transformers d’ailleurs) et tu ne sais ni pourquoi, ni comment, ni qu’est-ce, ni où tu peux bien être. Et c’est un peu là tout le problème en fin de compte.
Je ne suis pas allé très loin encore (je l’avoue et ce n’est pas faute d’avoir essayé. D’ailleurs si tu veux voir mon Let’s Play, je t’invite à aller voir ma chaine Youtube : ICI), et donc je ne peux pas non plus juger le jeu dans son ensemble, mais le jeu est vraiment dur.
Enfin, il est dur, si on choisit de le mettre en extrême (voir en difficile), et surtout l’espèce de didacticiel au début te laisse penser que tu comprendras toutes les touches à la fin, mais non. Car il y a tout un système de gestion du POD (alors, c’est un espèce de petit robot qui te suit partout une fois que tu quittes le vaisseau) et qui permet de te soigner, mais si tu ne trouve pas tout seul, bah tu meurs…et tu meurs…et tu meurs…

« Glory to mankind ! »

Bref, pour parler un peu plus du jeu, et bien, au début, comme je le signalais plus haut, tu es envoyé quelque part (oui, je vais dire quelque part, car je ne sais même pas moi-même où j’étais…) avec une équipe de bras cassés (si tu as vu mon Let’s Play, toi-même tu sais) qui vont mourir les uns après les autres, histoire de te laisser seul dans un merdier que tu ne comprends même pas.

Donc, après avoir vu tous tes potes se faire exploser, tu dois te débrouiller avec les 2-3 touches que le didacticiel a bien voulu t’apprendre.
Et quand j’entends « se débrouiller », ça veut clairement dire ‘se sortir les doigts du ***’ en réagissant au quart de tour pour apprendre les touches que tu ne connais pas sinon tu meurs. ET LE PIRE !!! (oui, parce qu’il y a pire), IL N’Y A AUCUNE PUTAIN DE SAUVEGARDE AUTOMATIQUE.
Alors oui petit malin, tu souris surement derriere ton écran en te disant (naïvement bien entendu) que ce n’est pas grave, tu cliques sur Option et tu auras la possibilité de sauvegarder. Mais non mon ami, tu te trompes. Tu te tapes des niveaux de 30-45 minutes en difficulté extreme sans la possibilité de sauvegarder. Et si tu meurs, bah tu retournes au menu et tu pleures (oui mon petit, TU PLEURES).

Honnêtement, on a juster l’impression de se retrouver sur la SuperNintendo, dans ces jeux où tu laissais allumer ta console 3 jours pour réussir à finir un jeu. Bon, j’exagère un peu, mais j’ai réellement passé 1h30 sur l’espèce de didacticiel à pleurer ma haine sur ça.

Bon et sinon, en dehors de ça, le jeu est bien. Tu passes de phases dans le vaisseau, à des phases de combat au sol, tantôt seule, tantôt accompagnée par un coéquipier (je ne vais pas tout vous spoiler non plus) et les combats sont plutôt intuitif, même si la caméra, elle, ne l’est pas du tout.
Les combats contre les ennemis font fortement penser à un Beat’em Up.
2B (ah oui, je vous ne l’avais pa dit, mais votre heroine s’appelle 2B, enfin, pour l’instant c’est ce que j’en sais) se retrouve souvent face à des hordes d’ennemis et les dégommera assez facilement au corps-à-corps, mais la caméra, c’est vraiment la caméra de l’enfer. Pour prendre un exemple simple : à un moment dans le jeu tu marches sur un pont qui a une forme de Z, avec des escaliers et une échelle. Et bien la caméra (sur ce même pont) passe d’une vue du dessus, à une voix de profil, à un vue de derrière pour finir en vue de devant… et tu te retrouves face à des ennemis en plus, donc la profondeur et les champs pour pouvoir correctement leur tirer dessus…tu vas vraiment souffrir.

Enfin bref, tout ça laisse sous-entendre que je n’ai pas aimé le jeu. Mais ce n’est pas le cas. Vraiment, c’est un bon jeu. Certes, pas le meilleur qui soit, surtout dû à toutes ces petites choses qui, bout à bout, énerve vite et vont te faire faire des crises de nerfs. Néanmoins, le jeu reste beau, l’histoire est interessante (quand tu arrives enfin à la comprendre) et les combats contre les boss sont bien sympa.

Je vous conseille donc de l’essayer ou, tout du moins, d’aller regarder mon Let’s Play pour vous en faire une petite idée. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez penser.

NOTE DU Q.G : 12/20

Points positifs Points négatifs
53327 De beaux graphismes

53327 Une héroïne et un univers intéressant

53327 Des combats sympathique

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Une maniabilité de l’enfer

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Aucune sauvegarde automatique donc tu n’as pas intérêt à cligner des yeux et à te relâcher une seule seconde

About Quinnzel (44 Articles)
"Passionné de jeux vidéos, j'entreprends l'aventure de vous faire partager ma passion au travers de l'actualité qui englobe toutes les plateformes"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :