Fast-Food

Test : Mass Effect Andromeda

14/20

 »Un bon jeu qui reste, malgré tout, dans un univers qu’on adore. La note étant le résultat d’une régression graphique de la part de BioWare »

Mass Effect Andromeda


Plateformes : PlayStation 4, Xbox One et PC
Studio : BioWare
Genre : Action - RPG
Mode de jeu : Solo et Multi
Date de sortie : 23 mars 2017

Trailer officiel

(Spoil sur l’histoire dans l’article)

« Mass Effect-effect, where are you ? We’ve got some works to do now« 

mass-effect-3-standard-edition_pdp_3840x2160_en_WW

        Aaaaah Mass Effect ! Une si belle licence qui a fait vivre tant de rêves et d’aventures à tous les gamers.
Shepard, ce héros (ou héroïne pour ma part) bien badass, charismatique et qui ne se laisse pas faire. Oui, on parle du même !

Mais alors ? Où est-il passé ?
Vous me répondrez sans doute : « Bah, t’as pas joué à Mass Effect 3 ? » Gniéééé !
Évidemment que oui, et c’est là le problème. C’était si parfait… Même si la fin n’a pas plu à tout le monde, elle avait un certain quelque chose qui clôturait bien l’histoire (malgré quelques questions en suspens, oui je sais).
Attention toutefois, n’interprétez pas mes paroles comme une critique purement négative à l’encontre de Mass Effect Andromeda, loin de là.

« Un grand pas pour l’Homme…« 

sixteenNine

          Commençons par parler un peu de l’histoire.
L’humanité a atteint l’âge d’or de la technologie et souhaite aller vers l’inconnu afin de découvrir une nouvelle planète pour y créer un nouveau foyer (amis écolos, il est temps de dire les choses comme elles sont : ‘la Terre va mourir et faut se bouger le cul pour aller pourrir un autre monde’. Hum, Hum…).

Et pour cela, il fallu faire un voyage de 634 ans (en hyper-vitesse étant donné que le voyage jusqu’à la galaxie d’Andromède est de 2.000.000 d’années lumières) en état de cryogénisation.

Une fois arrivée sur place, la colonie (qui est composée de 20.000 individus) sort de son état de vieux cornet de glace ( »expression in-game ») et pense avoir trouvé le terre promise dont M. Ryder, alias ‘le pionnier’ en est le Moïse.
Évidemment, il ne faut pas longtemps avant de comprendre qu’on s’est bien foutu de leur gueule et qu’ils risquent d’avoir dormis 600 ans pour mourir loin de chez eux (Yeaaaaah, HOURRAY).
Bref, ça sent mauvais et ça sent tellement fort, que tout le monde s’en rend vite compte. L’enfant de M. Ryder (qui est joué par nous) décide donc de partir en exploration des planètes du système afin de redonner espoir à la colonie.

Honnêtement, l’histoire est loin d’être mauvaise. L’humanité rêve actuellement de traverser l’univers pour trouver Terre 2. Alors, le jeu est plutôt visionnaire à ce sujet et l’histoire à un bon scénario, donc l’histoire est vraiment ce qui sauve le jeu.

Au-delà de seul scénario, le gameplay est lui aussi vraiment sympathique. Hormis le fait que quand on avance avec le joystick, dès qu’on le relâche, notre personnage fait encore deux trois pas (attention, je suis tombé d’une falaise à cause de ça ><). Le système de combat est sympathique et a été simplifié ; avant il était possible d’indiquer à nos coéquipiers quel pouvoir utilisé, maintenant ce n’est plus le cas.
L’interaction avec la colonie est, elle aussi, vraiment intéressante. Il est possible d’envoyer ses troupes en mission ou de devoir jouer en multi joueur afin de réaliser des objectifs qui seront utiles dans votre partie solo. C’est assez novateur et apporte une petite touche de fraîcheur au multi joueur qui, je dois l’avouer, n’était pas très intéressant dans les derniers opus.

« …Un petit pas pour Mass Effect »

Parce que oui, le jeu est bien, le scénario et le gameplay sont bien, mais qu’en est-il graphiquement ?
Et bien, c’est là que le bas blesse (et beaucoup même) :

comrpeep-1490054770193_large

À gauche, Mass Effect en 2007 et à droite Mass Effect Andromeda… Je ne dis pas spécialement que c’est moche, mais il n’y vraiment pas de quoi être fier ! Il y a juste à regarder les dernières sorties majeures (même celles de l’année dernière) pour trouver des jeux graphiquement supérieur (ne serait-ce que The Witcher 3).
Et c’est là que c’est inadmissible. BioWare et Electronic Arts sont de gros studio qui ont largement les moyens financiers de pouvoir être à la hauteur de CD Projekt Red. Mais non, malheureusement les personnages de l’univers de Mass Effect ont été baclés.

Enfin bref, l’univers, les planètes et le reste des décors restent, quant à eux, très beau graphiquement, malgré quelques petits clignotements quand on observe des objets de loin.

Ah ! Et une dernière chose avant de nous quitter, n’oubliez pas de mettre le jeu en V.O sous-titré français, parce que la V.O m’a vraiment donné des nausées…

Au final, le jeu est bon, mais à plusieurs petits défauts qui, mis bout-à-bout créer un univers et un jeu que j’apprécie moins que ses prédécesseurs !

NOTE DU Q.G : 14/20

Points positifs Points négatifs
53327 Un bon scénario

53327 Un Gameplay qui redonne de la fraicheur à la licence

53327 Un univers grand à explorer et de longues heures de jeu

53327 Des personnages qui peuvent être attachants (en V.O seulement)

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Un design de personnage qui laisse à désirer

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Des défauts graphiques lorsque l’on regarde au loin à l’horizon

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Une réelle régression par rapport aux derniers volets de la série

About Quinnzel (44 Articles)
"Passionné de jeux vidéos, j'entreprends l'aventure de vous faire partager ma passion au travers de l'actualité qui englobe toutes les plateformes"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :