Test : Les Gardiens de la Galaxie: Telltale Series

Les Gardiens de la Galaxie: Telltale Series


 

Plateformes : PlayStation 3 et 4, Xbox One et 360, PC, Mac, iOS et Android
Studio : Telltale Games
Genre : Aventure - Narratif 
Mode de jeu : Solo
Date de sortie : 18 avril 2017

Trailer Officiel

« Mayday Mayday ici la galaxie ! Mais où sont passés ces fichus Gardiens ?« 

Thanos.png

Et oui comme je vous l’avais promis lors de mon article sur la sortie du jeu Telltale Les Gardiens de la Galaxie voici mon test sur ce premier épisode intitulé Tangled up in blue ! Alors que je viens à peine de visionner le « topissime » (comme le dirait si bien ce bon vieux Pô de Kung Fu Panda) second volet cinématographique de leurs aventures, il me tenait à cœur de vous faire partager mon ressenti sur ce premier épisode et de vous en parler. Contrairement aux tests très complet de mon cher Quinnzel, je vais faire des tests plus courts, le format épisodique du jeu ne me laissant pas bien le choix ! Vous êtes donc prévenus, les notes que je donnerais à chaque épisode ne seront que purement temporaires et je tacherais de donner mon ressenti global une fois tous les épisodes sortis. Ah et attention je vais SPOILER le jeu au cours de ce test ! C’est un jeu narratif donc si je ne parle pas de l’histoire et ben il ne reste pas grand chose à dire… Sur ce faisons place au test !

Première chose: les graphismes. Et bien pas grand chose à dire pour les connaisseurs des jeux Telltale on est typiquement sur le même style, un côté bande dessinée fort sympathique qui ici prend tout son sens puisque qu’il s’agit pour les néophytes  d’un comic Marvel. C’est assez joli, les personnages sont bien détaillés et proches du comic plus que des films. Les effets spéciaux (explosions etc…) sont fluides. Bref, là dessus on a pas grand chose à dire c’est du Telltale tout craché et ça marche !

Parlons maintenant de l’univers. En s’attaquant aux Gardiens de la Galaxie plutôt que d’autres héros Marvel plus connus (Spiderman, les Avengers, les Xmen, etc…) les studios ont pris un certain risque, nul doute que le succès du premier film et l’avènement du second a dû joué un rôle derrière cette décision. Étant fan de cet univers et des personnages que je trouve attachant il m’est difficile de rester objectif. Malgré ce pari risqué l’univers des Gardiens se prête assez bien au format des jeux Telltale, il est riche, présente des combats et de l’humour. Toutefois, l’histoire des personnages ayant un grand rôle dans cet univers on peut déplorer une absence de détails les concernant pour celui qui ne connait pas cet univers. Il y a bien la présence d’un codex dans le jeu que l’on retrouve dans le vaisseau de Star-Lord mais il reste pauvre et ne nous apprend pas grand chose.

« Faites place aux Gardiens, car là où ils passent l’ennui trépasse…. »

guardians_of_the_galaxy_telltale_1

Concernant le gameplay et l’histoire, c’est là que ça se complique. Bon je vais pas vous le cacher, j’étais impatient de pouvoir jouer à ce premier épisode et bien je suis clairement resté sur ma faim ! Nous incarnons un Star Lord plutôt fidèle à son modèle dans les films et l’univers Marvel c’est à dire coquin, aventureux et tête brulée qui tente d’arrêter Thanos le Titan Fou (grand méchant emblématique du comic) avec l’aide de ses amis. Le jeu nous lance directement en pleine bataille spatiale où les forces de Nova Prime (en gros les gentils qui font régner l’ordre) se font décimées par Thanos et appellent à l’aide les Gardiens. En bon samaritain vous décidez d’intervenir et poursuivez Thanos jusqu’à un mystérieux temple Kree (une antique race qui dominait autrefois l’espace avant d’être décimée par Thanos) et un artefact magique dont il veut s’emparer. Après un combat relativement facile mais plutôt sympa le titan est terrassé à l’aide d’une des armes surpuissantes de Rocket. Je fus un peu choqué de la facilité par laquelle les Gardiens tuent Thanos, réputé invincible dans l’univers du comic. Les Gardiens s’emparent de l’artefact et décident de partir fêter ça sur l’astéroïde Nowhere (bien visible dans le premier film) et s’ensuit une beuverie générale. A partir de là le vrai jeu commence: vous pouvez parler à chacun de vos compagnons car jusqu’à présent peu de choix vous étais laissé. Vous pouvez adopter plusieurs postures: désintéressé, heureux, déprimé, etc… Ceux ci semblent en effet vouloir dissoudre les Gardiens, la menace la plus dangereuse ayant été écartée chacun veut vaquer à ses occupations à commencer par Rocket qui confie vouloir prendre sa retraite. C’est cette ambiance qui va guider tout l’épisode en fond et qui semble être le fil conducteur de toute cette saison à en croire les synopsis des épisodes suivants. On peut donc penser que l’histoire se situe quelque part vers la fin des Gardiens et qu’ils ont déjà vécues bon nombre d’aventures. Notons qu’il n’est nulle part fait mention des pierres de l’infini pourtant si importantes dans l’univers.

Par la suite, un conflit éclate au sein de l’équipe pour savoir quoi faire du corps de Thanos. Gamora suggère de le livrer aux force de Nova tandis que Rocket propose de le livrer au Collectionneur contre une coquette somme. Il s’agit là d’un choix majeur dont on ne connait pas encore les conséquences si ce n’est qu’en livrant Thanos aux Nova Corps (Ce que j’ai fait) vous vous attirez leur sympathie et soutien. Hélas, une fois n’est pas coutume, tout ne se passe pas comme prévu, au moment de livrer le corps une guerrière sanguinaire Kree nommée Hala vous attaque et subtilise l’étrange objet que convoitait Thanos (à savoir la Forge d’Éternité). S’en suit alors une course poursuite pour la récupérer suivi d’un combat dans lequel Star Lord est blessé gravement mais fini par survivre guéri miraculeusement par le mystérieux artefact.

Voila j’en ai bien assez dit sur l’histoire. Place maintenant à l’avis du Q.G !

L’avis du Q.G :

Bon j’ai beaucoup parlé pour ce premier épisode qui ne dure qu’environ 2h30 (la durée variant si vous êtes du genre à prendre votre temps ou non). Parlons franchement, je suis un grand fan des jeux Telltale, des jeux narratifs (Life is Strange et cie) et des comics ! En toute logique j’aurais dû apprécier cet épisode ! Seulement voila ce n’est pas le cas. Je n’ai pas non plus détesté cet épisode mais simplement il m’a fait ni chaud ni froid. L’histoire n’est pas follement intéressante et met du temps à s’installer. Là où un The Walking Dead ou un The Wolf Among Us vous met directement en selle sans besoin d’explication, ici vous êtes lancé dans une aventure sans connaitre le pourquoi du comment et qui est qui. Comme je l’ai expliqué à Quinnzel, si vous ne connaissez pas l’univers des Gardiens clairement vous allez être perdu d’entrée de jeu ou du moins ne pas percevoir les subtilités.

Concernant le reste, on est sur un jeu Telltale classique donc tout est bien si vous aimez le style. Ah et j’oubliais la bande son est plutôt sympa et fait bien ressentir le côté pop déjanté des Gardiens à l’instar des films que je vous recommandent fortement.

Bien entendu il ne s’agit là que du premier épisode, le trailer du second nous laisse entrevoir plus d’action, de rebondissements mais voila ce n’est pas un très bon épisode de lancement à mon sens vu les autres jeux Telltale. Bien entendu, mon avis n’engage que moi et évoluera par la suite en fonction des autres épisodes d’où mon intention de faire une note globale à la fin en plus des tests de chaque épisode.

Sur ce je vous laisse  et je me tiens à votre disposition pour parler de ce premier épisode ou même de l’univers en général des Gardiens via les commentaires 🙂

ryfuv

NOTE DU Q.G : 10/20

Points positifs Points négatifs
53327 Une ambiance fun et colorée typique de l’univers des comics Marvel

53327 Un GamePlay narratif toujours aussi efficace

53327 De l’humour et une bande son sympathique

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Une introduction dans l’histoire et l’univers mal accompagnée pour les néophytes

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Une histoire pas franchement captivante par rapport aux autres jeux Telltale

Publicités

Prochaine sortie : Impact Winter

Plateformes : PC
Studio :  Mojo Bones / Bandai Namco Entertainment
Genre : Aventure / RPG / Survie
Mode de jeu : Solo 
Date de sortie : 23 mai 2017

Trailer Officiel

Gla gla gla… Bonjour tout le monde vous ne trouvez pas qu’il fait un peu frisquet par ici ? Non n’ayez crainte ce ne sont pas les Marcheurs Blancs qui envahissent le Q.G mais Impact Winter, un jeu indé crée par Mojo Bones et qui sort sur PC le 23 mai prochain ! Apex ainsi que Quinnzel en avaient brièvement parlé, je me devais donc de compléter leurs propos avec ce petit aperçu du jeu. Alors enfilez vos plus belles moufles, préparez vous un chocolat chaud car une vague de froid est en approche !

vlcsnap-2016-11-24-11h17m32s138.png

Impact Winter nous propose de prendre les rennes d’un groupe de survivants, dirigé par un certain Jacob Salomon, qui tente de survivre dans un monde complètement dévasté suite à l’impact d’un astéroïde. Fini les plages ensoleillées, les jolies étendues fleuries désormais faites place à des tempêtes de neige perpétuelles, un froid glacial et du verglas en veux tu en voila. Un seul objectif compte désormais à vos yeux : garder en vie jusqu’au bout vos compagnons… Cette petite intro qui donne froid dans le dos littéralement, résume à elle seule l’ambiance du jeu. A la manière d’un The Long Dark vos devrez survivre le plus longtemps possible, 30 jours exactement, en attendant que les secours viennent vous sauver. Bien entendu le monde qui vous entoure vous mettra continuellement des bâtons dans les roues en plus du climat déjà bien hostile.

Niveau gameplay on est sur un jeu qui mélange astucieusement survie, aventure et rpg puisqu’on suit les aventures d’un groupe de personnages identifiés, qu’ils ont des attributs, des compétences et dont on doit assurer la survie dans la mesure du possible. Hormis la quête principale qu’est la survie, des quêtes annexes seront proposées au joueur notamment en lien avec ses compagnons. Parlons en des compagnons. Bien que vous suivez leurs aventures et qu’ils vous sont « proches » vous ne les contrôlez pas directement. Seul le personnage principal, à la manière d’un Rick Grimes de The Walking Dead, est jouable. Toutefois vous pouvez leur donner des ordres, des indications, etc… Attention car même si vous êtes le chef cela ne veut pas dire que vos coéquipiers vous suivront aveuglément envers et contre tous. Concernant l’environnement, il est assez vaste et permet une bonne exploration pour les plus aventuriers d’entre vous et c’est même fortement souhaitable si vous souhaitez faire « évoluez » vos personnages et survivre le plus longtemps possible. D’ailleurs petite anecdote, il est possible de réduire le « timer » des secours plutôt que d’attendre bêtement et de mourir à deux doigts de la libération. Un système de craft est bien entendu présent et dépendra de vos compétences et des composant trouvés.

Pour un jeu indé on est sur des graphismes assez sympa, un style cartoon bd (décidément c’est bien à la mode en ce moment), dans des décors beaux bien qu’un brin simpliste mais qui fait écho à un scénario post apocalyptique d’ère glaciaire. Le design des personnages donne envie et crée une identité propre à chacun qui renforce ce sentiment de jouer une équipe et non pas un personnage suivi par des moutons de Panurge. C’est surtout la bande originale qui transcende ces décors qui vous fera vibrer et craquer pour ce jeu.

En résumé, nous avons ici un jeu indé qui propose un gameplay sympa qui change un peu des jeux de survie traditionnel, des décors agréables à regarder étoffés par une bande de son annoncée comme étant « magique » autour d’une histoire d’apocalypse écologique. Le jeu promet d’être intéressant quant on sait que Namco Bandai a décidé de soutenir le projet on peut penser qu’il vaut le détour.

Voila c’était Arganthor qui vous présentais la météo d’aujourd’hui ! Amateurs de ski, de bonhommes de neige n’hésitez plus c’est le jeu qu’il vous faut ! On se retrouve à très vite pour de nouvelles découvertes vidéo ludiques !

Test : WonderBoy Dragon’s Trap

WonderBoy Dragon’s Trap


Plateformes : PlayStation 4, Xbox One et PC
Studio : Westone
Genre : Action - Plateforme 2D - 8Bit
Mode de jeu : Solo
Date de sortie : 18 avril 2017

Trailer officiel

« Veux-tu être ma WonderGirl ?« 

_1938003b

Faisant suite à l’article de mon cher et estimé collègue ArganThor, je vais vous parler en détail de ce que le Q.G a pensé de ce jeu et de la note qu’il convient de lui attribuer (selon nous, bien entendu ! Non, parce que j’en connais deux, trois qui se demandent sans doute d’où est-ce que l’on sort nos notes ? Et bah de nos têtes, tout simplement).

Vous le savez sans doute déjà (enfin je l’espère, sinon cela voudrait dire que vous n’avez pas lu l’article : ici), Wonder Boy Dragon’s Trap est un jeu qui est sorti en 1989 et qui refait son grand retour, autant pour les fans de la première heure que pour les ingénus (dont je faisais partie, je l’avoue) qui ne connaissaient pas le titre.

Je dois dire que ce fut une étonnante surprise, voir même une très bonne surprise.

Amateur de jeux de plateformes, je ne pouvais que me jeter dessus, et c’est vrai, j’ai pensé au début (à tort) que ça allait être encore un de ces vieux remix que les studios font ces dernières années ne sachant plus quoi inventer.

Et bien détrompez-vous ! Enfin, certes, c’est un remix d’un jeu sorti en 1989, c’est vrai, mais c’est un putain de bon remix. Les studios Westone ont réussi le pari de remettre au gout du jour un jeu 8Bit (comme dirait JDG, dont je suis un grand fan, ‘ah ah, il a dit bit’).

Bref, tout simplement, le passage d’un jeu aux graphismes modernes (graphismes vraiment très beaus soit dit en passant) au passage 8Bit, vous fera sans doute plaisir si vous êtes amateurs/rices de jeux rétros.

« Saute, Bas, Attaque, Saute, Bas blblblblblblblbl…« 

2857881-1582433145-Wonde

Quand est-il du GamePlay ?

Facile à prendre en main, c’est un jeu de plateforme, tout ce qu’il y a de plus normal. On avance, on saute, on se protège, on attaque. C’est très intuitif et rapide à prendre en main, donc c’est parfait. C’est tout ce que l’on demande à un jeu de plateforme de toute manière.

Après, pour les connaisseurs du jeu, on retrouve tout ce qui existait à l’époque. Honnêtement, rien n’a changé, tout a été amélioré !

On passe par différents types de GamePlay juste en changeant de forme : dragon (à distance), souris (qui s’accroche aux murs), etc…

Et justement, on ne se lasse jamais. Il y a toujours un style de jeu diffèrent qui donne envie de continuer et surtout de persévérer.

Pour les Wonder, les vrais !

Vous vous rappelez de la difficulté d’un Teenage Mutant Turtles Ninja sur Super Nes ou encore d’un Pugsley’s Scavenger hunt ?

Eh bien, si vous choisissez de monter la difficulté au maximum (comme je l’ai fait), vous n’allez pas être déçu, je vous le dis.

A partir de la difficulté maximum, le jeu tourne vraiment en Try and Die  ! Vous n’avez pas de répit ! JAMAIS ! Sans parler de l’achat des cœurs qui coûte la peau des fesses… 20 pièces d’or pour 1 cœur, 45 pour 2, etc…

De plus, un petit sablier apparaît à côté de votre vie et se met à aspirer vos cœurs environ toutes les 10, 15 secondes. Déjà que dès qu’un ennemi vous touche, vous perdez ½ cœur, alors avec le sablier, ça devient vraiment hardcore ! Vous aurez intérêt à vous accrocher à votre canapé.

En bref, je vous conseille ce jeu de tout cœur. Vous allez vous arracher les cheveux si vous jouez en difficulté maximum, mais il en vaut la peine. Et de toute façon je n’ai plus de cheveux alors, dans mon cas, je suis sauvé !

WonderBoyTheDragonsTrap-B014

NOTE DU Q.G : 17/20

Points positifs Points négatifs
53327 Un remix qui redonne confiance au remaster des jeux

53327 Un GamePlay varié et génial

53327 Des graphismes remis à jour et une version 8Bit pour les nostalgiques ainsi qu’une bande son fantastique

53327 Une difficulté à vous faire rager, mais on aime ça

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Un rachat de cœur qui coute trop cher

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Rien de nouveau (mais c’est pas grave)

Prochaine sortie : Wonderboy The Dragon’s Trap

Plateformes : PC, PS4, Xbox One, Nintendo Switch
Studio : Lizardcube - DotEmu
Genre : Plate-Forme / Action /Aventure
Mode de jeu : Solo
Date de sortie :18 avril 2017

Trailer Officiel

« 1,2, 3 Transformes toi ! »

Hello à tous ! Aujourd’hui place à un jeu pas comme les autres, j’ai nommé Wonderboy The Dragon’s Trap ! Dis comme ça, avec ce titre à l’anglaise, ça peut vous faire penser (moi le premier et à tort) à un énième jeu indépendant achetable au fin fond du magasin Steam et bien non que neni ! Il s’agit là d’un authentique remake HD du jeu d’origine Wonderboy 3 du même nom sorti en 1989 sur la Game Gear, la Sega Master System et le PC Engine ! (le coup de vieux je n’étais même pas né)

4101142226_98f2b65866

Initialement édité par Sega, développé par Westone et imaginé par Ryuichi Nishizawa le jeu vous fait découvrir un monde coloré dans lequel évolue un héros du nom de Book qui se retrouve transformé en mi-homme mi-lézard par un méchant dragon nommé Meka-Dragon. Votre quête est alors de trouver un remède pour redevenir humain mais la tâche ne sera pas aisé car le pays des Monstres est peuplé de nombreux pièges et d’ennemis plus féroces les uns que les autres. Heureusement vous pourrez compter sur les nombreuses transformations à la disposition de Book: en un éclair devenez lézard, souris, faucon ou même un majestueux lion ! (je voudrais déjà être roi !!!!)

Chacune de ces transformations possèdent des talents particuliers plus ou moins utiles en fonction du type d’ennemi rencontré ou pour franchir certains obstacles. Car oui au cas où vous ne l’aurez pas déjà devinez il s’agit d’un jeu de plateforme avec toutefois une dimension RPG puisque votre personnage possède un équipement qu’il peut améliorer au fil de l’aventure et qui influe sur vos caractéristiques en combat.

WonderBoyTheDragonsTrap-04

Ce jeu remis au goût du jour donne bien envie par sa patte artistique colorée et fun et change des classiques Mario et cie. Personnellement  n’étant pas fan des jeux de plate-forme il se pourrait que je me laisse séduire par ce jeu lors de sa sortie.

Petite particularité qui plaira aux fans les plus nostalgiques de l’époque du 8-bits: il est possible en pleine partie de passer en pressant un bouton du mode HD au mode rétro en un instant ! Un petit plus original à souligner quand on connait la tendance actuelle pour les jeux de plateformes  à refaire du rétro. (sans grand succès hélas…) Pas d’info hélas concernant le prix du jeu pour le moment, on sait toutefois qu’il devrait sortir pour le 18 avril avec un léger décalage pour la version PC.

Si vous voulez plus d’infos, notamment sur le blog des développeurs qui ont entrepris ce projet un peu fou de déterrer ce jeu n’hésitez pas à vous rentre sur le site officiel du jeu (attention pour les anglophobes il est en anglais) où des interviews et du contenu est présenté.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui je vous dis à bientôt pour un nouvel article, bonne lecture et restez geek ! 🙂

 

WonderBoyTheDragonsTrap-B005

Site officiel du jeu