Chrono-Actu : Beyond Good & Evil 2

Le jeu que tout le monde attendait depuis longtemps ! Pour votre plaisir, regardez à nouveau le trailer afin de faire pétiller des étoiles dans vos yeux :

 

Mais maintenant la grande question c’est :  »A l’époque, j’y ai joué sur Gamecube, alors y aura-t-il une version Switch ? »

Et bien, laissez moi briser vos rêves…(pour le moment). Au regard du site VG247, aucune version Switch ne serait actuellement proposé pour le titre tant attendu. Espérons que cela change et qu’une version apparaisse.

Aucune date n’est annoncée pour le moment !

Publicités

Chrono-Actu : Need for Speed Payback

Amateurs de vitesse, preparez-vous à l’arrivée de Need for Speed Payback qui arrivera le 10 novembre prochain et sera présenté, plus en détails, durant l’E3 2017 !

Un monde ouvert, la mafia, les clans, des tonnes de voitures. Vous allez avoir de quoi passer de nombreuses heures à rouler librement dans ce jeu qui promet des sensations fortes !

Test : Prey

Prey


Plateformes : PlayStation 4, Xbox One et PC
Studio : Bethesda / Arkane Studio
Genre : FPS RPG Horreur
Mode de jeu : Solo
Date de sortie : 5 mai 2017

Trailer officiel

« Et si votre vie n’était qu’une illusion ?« 

PreyHeader.png

Tout ce que vous lisez actuellement est faux…

Cet ordinateur n’existe pas. Votre vie n’est qu’une vaste blague et toutes vos pensées et actions sont contrôlées par des scientifiques avides de savoir si vous préférez jeter les gros sous un train pour sauver 5 personnes !!!

Voilà, vous savez maintenant la vérité ! Mais s’il-vous-plaît, acceptez le sagement et restez calme (mouahah).

Bonjour à tous les petits soldats du Q.G (oui j’aime bien, ça sonne bien), j’espère que vous allez bien et que vous êtes prêt à accepter, durant ce test, la dur réalité que va vous offrir la vie ?

Donc, je vous préviens d’avance, il risque d’y avoir un peu de SPOIL parce qu’il va être dur de parler de ce jeu sans mettre en avant certains points de l’intrigue du début de jeu (vous êtes prévenus, donc si quelqu’un se plaint, tant pis pour lui/elle).

Déjà, grande nouvelle (que j’ai vraiment apprécié), il est possible de jouer un homme ou une femme ! Information que mon collègue ArganThor n’avait pas en sa possession lors de la rédaction de son article. Et donc, laissez ce choix au personnage est plutôt bien, car cela offre déjà une petite dose de personnalisation dès le début et permet une meilleure immersion.

Bref ! Après avoir choisi votre sexe, il va vous falloir vous familiariser un peu avec le jeu, dans votre chambre, au 90ème étage (attention aux vertiges). Rien de très compliqué, commandes basiques et explications des boutons d’une manière très simple, fluide et intuitive. Comme dans la plupart des jeux de Bethesda, la fluidité est au rendez-vous. Du coup, suite à une inspection minutieuse de la chambre et de tout ce que vous pouvez y faire, vous serez amené à vous rendre

Mais (oui, parce qu’il y a toujours un mais, sinon ça ne serait pas funny fun fun) vous allez vite déchanter.

« Ce n’est qu’une petite…GROSSE araignée« 

917-prey-screenshot-1486653894

Première chose à aborder, les graphismes.

Bethesda mise toujours plus sur le contenu, le scenario, ainsi que sur la diversité de l’environnement, plutôt que sur les graphismes. Et c’est là qu’est sa force. Effectivement, au sein du jeu Prey, vous pourrez toucher à presque tout. Envie de boire dans les toilettes, de jeter du papier toilette sur les ennemis, de transporter des peaux de bananes et autres, vous en aurez tout le loisir. Les décors sont pratiquement tous utilisables. D’autant plus que le jeu vous réserve pleins de surprises que je ne vous dévoilerai pas non plus trop pour ne pas que cela perde de sa saveur si vous veniez à y jouer.

Bref, même si aujourd’hui les moteurs graphiques peuvent pousser les plus puissantes machines dans leur retranchement, Arkane Studio (oui il ne faut pas les oublier, malgré la présence du géant Bethesda est là aussi) a préfère nous offrir un jeu de qualité. Et c’est tout à son honneur !

Le Gameplay est vraiment simple à prendre en main et la difficulté est au rendez-vous. J’ai commencé le jeu en difficulté extrême et j’ai vite modifie lors de la rencontre des ‘’fantômes’’ (non pas ceux habillés d’un drap blanc). Au début, j’étais plutôt confiant sur ma capacité a gérer toutes les situations et ça ne fut malheureusement pas le cas… Et c’est plutôt agréable, car j’ai dans mes souvenirs des jeux Bethesda quand même relativement simple (Skyrim, Dishonored, pour ne prendre qu’eux). Mais là, c’est le contraire, il faudra vous armer de patience (et de glue) afin de venir à bout des monstres les plus gros.

Un petit point négatif (quand même). L’endroit semble grand, mais au final, pas tant que ça. Et parfois, même si tous les objets sont utilisables, il y a une petite redondance et un petit semblant de vide. Honnêtement c’est le seul point que j’ai à lui reprocher. Et un autre petit aussi, les ennemis. C’est vrai, ils sont peu originaux. On se lasse vite de les avoir vu et on ne s’étonne presque même plus de les voir débarquer de nul part (dommage).

L’avis du Q.G :

Au final, je n’ai pas grand chose à dire de mal sur le jeu. Je ne l’ai pas encore fini, mais j’ai assez avancé pour m’en faire une idée globale. C’est un jeu que le Q.G vous conseille vivement si vous aimez les FPS mi-horreur mi-RPG et que vous aimez vagabonder dans un univers futuriste et où l’humour est présent (grand point positif d’ailleurs).  Alors foncez et n’hésitez pas une seconde, Bethesda n’a plus à faire ses preuves en matière de jeux de qualité de toute façon.

NOTE DU Q.G : 17/20

Points positifs Points négatifs
53327  Un univers où tous les objets (ou presque sont utilisables)

53327 Un scénario accrocheur et qui vous donnera envie de savoir la suite

53327 De l’humour, ce qui contraste bien avec le côté  »horreur »

53327 Un GamePlay fluide et aagréable

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Un monde assez vide malgré tout le contenu

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Des ennemis peu originaux

Chrono-Actu : Une Bêta publique pour le jeu Gwent bientôt disponible

Alors que les inscriptions fermées à la Bêta exclusive prendront fin ce week-end pour les joueurs PC et Xbox one, CD Projekt Red nous annonce qu’une Bêta publique devrait bientôt arriver.

Aucune date n’a pour l’instant été dévoilée, mais on en sera plus, courant de la semaine prochaine.

Alors préparez vos cartes ami(e)s joueurs/joueuses et attendez patiemment que le Q.G vous révèle la date du mythique jeu de cartes de la licence The Witcher !!

Chrono-Actu : Informations sur la Xbox Scorpio

Suite à la présentation du kit de développement de la nouvelle Xbox, beaucoup de joueurs avait donné un avis positif au compteur de FPS présent sur la façade de la console.

Cependant, Albert Penello (directeur du développement) a tenu a remettre les choses au clair et lors d’un interview avec le forum américain NeoGeaf nous a annoncé, je cite:

« En lisant l’article (il parle ici d’un article publié par Polygon), il est évident qu’il s’agit d’une blague.
Mais vous ne devriez pas vous attendre à ce que ça soit quelque chose que nous allons inclure sur une console destinée à un consommateur. »

Il n’y aura donc pas de compteur de FPS sur la façade de la prochaine machine de chez Microsoft.

De plus, un internaute a demandé à Phil Spencer s’il était possible que la console ait du retard, ce à quoi il a répondu :
 » Question : Phil, y a-t-il du changement du côté de la date de lancement de la Xbox Scorpio ?
Phil Spencer : La planning s’annonce très bien pour le moment, aucun problème à signaler. »

Voila de quoi rassurer les plus impatients donc.
En attendant sa sortie officielle qui devrait avoir lieu en fin d’année, la Xbox Scorpio sera présentée lors du salon que tiendra Microsoft lors de l’E3.

Chrono-Actu : Dead Island 2 toujours en développement

Présenté lors de l’E3 de 2014 par Deep Silver, « Dead Island 2 » n’est toujours pas sorti et serait encore en développement à l’heure actuelle.

Après avoir confié son projet aux développeurs de Techland, puis d’être confié au studio Yager qui en était à la moitié du travail, Deep Silver retira le projet de leur main et le confia à un nouveau studio, Sumo Entertainment qui à repris le jeu depuis le début.
Le troisième essaie sera t’il le bon cette fois ci? nous l’espérons car le jeu est très attendu par beaucoup de fan qui à chaque fois passent de l’excitation à la déception et l’attente.

Il y a quelque jours, Deep Silver s’est fendu d’un communiqué dans le site d’Eurogammer nous annoncant, je cite « Dead Island 2 est en développement chez Sumo Digital et nous sommes excités par les progrès que l’équipe fait avec la licence la plus prospère de chez Deep Silver. Quand nous serons prêts à dévoiler plus d’informations, nous le ferons. »

Il faudra donc encore attendre pour avoir plus d’information sur le jeu et sa sortie officielle.
En attendant, je vous propose de revoir (ou voir si vous ne l’avez pas encore fait) le trailer d’annonce présenté lors de l’E3 de 2014.

Test : Little Nightmares

Little Nightmares


Plateformes : PlayStation 4, Xbox One et PC
Studio : Tarsier Studio, Bandai Namco
Genre : Plateformes
Mode de jeu : Solo
Date de sortie : 2 avril 2017

Trailer officiel

« Avez-vous peur du noir ?« 

Little-Nightmares.png

BOUH ! Je vous ai fait peur, avouez !

Et puis, si ce n’est pas le cas, peut-être que Little Nigthmares réussira à réveiller les cauchemars de votre tendre enfance, qui sait ?

Pour ma part, le jeu ne m’a pas vraiment fait peur. Mais au final, ce n’est pas très grave, car le réel but de ce jeu n’est pas de vous donner des frissons ou de vous effrayer, mais plus de vous poser dans une ambiance un peu glauque et assez gênante. Et ça, pour le coup, c’est plutôt bien réussi.

Effectivement, le petit garçon (enfin, je crois, je ne suis pas allé vérifier sous le parqua, rassurez-vous) est quand même bien flippant. Son grand parqua jaune, son allure squelettique et sa tendance à souffrir, rendent l’ambiance un peu étrange. Il n’est pas spécialement rare pourtant, de jouer un enfant dans un jeu, mais c’est vrai que ça reste encore un peu éloigné de nos habitudes de voir des enfants assistant à des pendaisons, être positionnés dans des ambiances glauques et autres éléments où ils n’ont rien à y faire.

Personnellement, ça ne m’a pas dérangé, mais je préfère prévenir (peut-être que certains d’entre vous ont du mal avec ça). Pour ma part, je pense que c’est ce qui fait tout le jeu au final : un petit garçon perdu dans ses cauchemars, c’est souvent une vision assez dérangeante pour lui, donc la retranscrire à un public adulte était sans doute compliqué sans passer par un registre glauque et perturbant.

Scénario, que nous réserves-tu ?

Dans Little Nightmares, vous allez prendre le contrôle d’un jeune garçon en parqua sans vraiment comprendre où vous êtes, ni ce que vous devez faire (même s’il paraît vite logique de vouloir sortir de l’endroit louche dans lequel vous serez amené à vagabonder). Le jeu commence dans un  »espèce de conduit d’évacuation des eaux » (en tout cas, ça y ressemble) au sein d’un bâtiment sombre et froid. L’enfant se réveille, endormi sur une valise et le monde est 3 fois plus grand que ce qu’il devrait être pour lui en principe. Telle une souris donc, vous partirez à la découverte de ce lieu dangereux et absent de toute lumière naturelle. Vous aurez alors à résoudre quelques énigmes qui vous demanderont, parfois, un peu de jugeote (bien que le jeu reste quand même relativement simple) et vous devrez échapper aux étranges individus qui habitent les lieux.

Au final, le scénario est assez simple et je ne vais pas vous spoiler l’histoire, car là le jeu est relativement court donc ça serait vous gâcher le plaisir si le jeu vous donne envie !

A vous de découvrir le pourquoi du comment !!!

« Petite lumière, montre moi le chemin« 

little-nightmares-gameplay-demo

Niveau GamePlay, le jeu est assez simple. Evidemment, il est rare d’avoir des tonnes de choses à gérer dans un jeu de plateforme, mais c’est important de soutenir la facilité et le côté intuitif de la chose.

Sauter, allumer la lumière, courir et vous agripper seront vos seuls devoirs ! Les touches sont facilement et rapidement appréhendables.

Les gâchettes vous serviront à vous agripper aux rebords ou à attraper des objets (plus exactement, elles contrôlent vos bras) ; et contrairement à d’autres jeux ou sauter suffit à faire la gestuelle restante de s’accrocher, dans Little Nightmares vous aurez vous-même à appuyer au bon moment sur les gâchettes pour ne pas tomber stupidement dans le vide (comme il m’est arrivé de le faire plus d’une fois). D’ailleurs, en parlant de tomber dans le vide, comme le jeu à une caméra qui se situe parfois assez loin de son personnage, les profondeurs ne sont pas toujours évidentes à constater…

Je m’explique !

Lorsque l’on se trouve dans de grande pièce, la caméra s’éloigne du personnage pour nous offrir un regard plus grand sur l’ensemble des éléments se situant autour de nous, mais le visibilité de la profondeur, elle, en est réduite. Souvent, dans des moments où l’on se retrouve sur un pont ou de chaque côtés le vide est présent, on a du mal à se diriger sur ce dernier sans tomber comme il est difficile de voir où le personnage marche en rapport avec les bords…(surtout dans les moments de stress où il faut en plus de ça sprinter pour éviter des ennemis ou autres dangers).

L’avis du Q.G :

Ce que j’en ai pensé ? Honnêtement c’est un bon jeu de plateforme ! Et je parle en tant qu’habitué de ce genre de jeux. L’ambiance est bien, les décors sont un pur plaisir et le scénario est évolutif donc on en apprend plus au fur et à mesure, ce qui est agréable, car généralement les jeux de plateformes ne sont pas vraiment très développés scénaristiquement parlant. En revanche, je tiens à préciser que c’est un jeu solo. Oui, cela paraissait évident ; mais ce que j’entends par là, c’est que vous ne prendrez pas vraiment de plaisir d’y jouer en live ou avec quelqu’un auprès de vous. Il demande une immersion assez grande pour en profiter pleinement et ne pas risquer de le finir en 3h sans avoir vraiment compris, ni en étant réellement immergé dedans.

Oui, 3 heures, il n’est pas très long mais il vaut vraiment la peine ! C’est un jeu que je vous conseille pleinement si vous aimez le genre.

Au plaisir et n’hésitez pas à laisser un petit commentaire

image_little_nightmares-34325-3178_0007

NOTE DU Q.G : 15/20

Points positifs Points négatifs
53327 Une ambiance agréable et gênante qui colle parfaitement à l’univers

53327 Un scénario bien arrangé qui nous fait nous rappeler de nos cauchemars d’enfant

53327 Un GamePlay simple et efficace

53327 Un personnage principal et des personnages bien travaillés

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Une caméra pas toujours évidente, surtout dans les grandes pièces

bfa_minus-circle_simple-red_512x512 Un jeu bien trop court, malgré qu’il soit vraiment bien